Benny Green

Benny Green

Contact Booking

Benny Green

Genre musical

Réprésentation

Jazz
France

Vidéos

Présentation

Benny Green combine une maîtrise du piano avec une expérience acquise auprès des plus grands artistes de jazz de ces cinquante dernières années.

Cela explique pourquoi Benny Green est encensé par la critique. Né à New-York en 1963, il a commencé à étudier le piano dès l’âge de sept ans. Influencé par son père, saxophoniste, il se focalise rapidement sur le jazz.

Benny Green a hérité de la musique de ses mentors. Ses derniers albums chez le label Sunnyside (Happiness! – 2017, Live in Santana Cruz – 2015 et Magic Beans – 2013) en sont le parfait exemple. Depuis ses débuts sous l’aile de Betty Carter, Art Blakey, Freddie Hubbard et Ray Brown dans le début des années 80, Benny Green est devenu un pianiste et un leader de groupe de grande renommée. Ses efforts pour élargir le style du canon classique de Jazz l’ont placé non seulement parmi les meilleurs interprètes, mais aussi parmi l’avant-garde des musiciens qui maintiennent l’évolution du Jazz.

Ses albums en collaboration avec les plus grands du milieu sont utilisés dans les écoles de jazz. Sa carrière est marquée par :

– ses débuts avec Betty Carter et la réalisation de son rêve : devenir un membre du groupe Art Blakey and the Jazz Messengers

– En 1993, Benny Green est le premier artiste bénéficiaire du Prix du Protégé de Toronto Glenn-Gould, qui aboutit à la production de l’album« Oscar and Benny » (Telarc, 1998)  en collaboration avec le légendaire Oscar Peterson.

Il a participé à plus de cent albums avec des artistes tels que: Betty Carter (dont l’album ayant reçu un Prix Grammy, « Look What I Got »), Art Blakey avec son groupe Arts Blakey and the Jazz Messengers, Freddie Hubbard, Bobby Watson, Milt Jackson, Diana Krall, et il a aussi participé à la série de CD trios de Ray Brown pour le label Telarc: « Bass Face » (1993), « Don’t get Sassy » (1994), « Some of my best friends … » (1994), « Seven Steps to Heaven » (1995), « Super Bass » (1996) et « Live at Sculler » (1996), avec de nouveaux visages comme le jeune virtuose du tambour au Japon, Tiger Onitsuka.

En tant que leader de plusieurs groupes, sa carrière débute avec deux albums pour le label néerlandais Criss Cross : « Prelude » (1988) et « In This Direction » (1989). En 1990, Benny Green a fait des albums pour le label Blue Note : “Lineage” (1990), Greens (1991), “Testifiyin” (1992), “That’s Right!” (1993), “The Place To Be” (1994), “Kaleidoscope” (1997) et “These Are Soulful Days” (1999).En 2000, il enregistre son premier album chez Telarc Jazz, « Naturally », avec Christian McBride à la basse et Russell Malone à la guitare. S’ensuivent deux albums enregistrés avec Russell Malone : « Jazz at the Bistro » (Telarc) et « Bluebird » (2004).